Actions sur le document

La période «européenne»

 En 1515, Charles Quint prête serment à Mons en tant que Comte de Hainaut.

La période bourguignonne

La période espagnole

La ville fait l’objet de nombreuses convoitises. En 1572, elle est prise par Louis Nassau (protestant), assiégée et reprise par le duc d’Albe (au nom du roi d’Espagne, catholique).
De 1580 à 1584, Mons devient le siège du gouvernement des Pays-Bas du Sud avec Alexandre Farnèse.

Les périodes française et hollandaise

En réalité, Mons souffre de sa situation aux portes de la France. Elle fait les frais de la lutte que se livrent les Valois en France et les Habsbourgs en Espagne.
Après avoir déjà organisé un blocus de la ville en 1678, les Français font carrément le siège de Mons en 1691, durant trois semaines. Nombreux incendies et destructions dans la ville. Racine et D’Artagnan assistent aux dégâts. Des dégâts qui expliquent pourquoi la ville n'a conservé que très peu de bâtiments des XVIe et XVIIe siècles.

En 1701, Mons est de nouveau occupée par les Français, qui n’en démordent pas mais quittent la ville en 1709, suite à la bataille de Malpaquet, pour céder la place aux troupes hollandaises!

La période autrichienne

En 1715, les Pays-Bas méridionaux passent sous le régime autrichien par les traités d’Utrecht (1713) et de Rastatt (1714). Mons devient donc autrichienne, ce qui irrite à nouveau nos voisins français. Louis XV a succédé à Louis XIV mais la tactique n’évolue guère : nouveau siège de la ville en 1746 par Louis XV. Les fortifications sont alors démantelées.
 

Information touristique
logo-visitmons.jpg

visitMons
Grand-Place,27 - 7000 Mons
Tél: 065/33.55.80
Envoyer un mail
Site web
Beffroi: Visite virtuelle