Actions sur le document

Saint-Georges

Son apparence

Saint-Georges, héros du Combat, symbole de l'ordre social (il tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, contrairement au Dragon), l'une des deux figures emblématiques du Combat dit Lumeçon (avec le Dragon bien entendu), monte sur un cheval noir. Il est vêtu d'une casaque jaune, d'un pantalon blanc et d'une chemise bleue. Il est coiffé d'un casque de cuirassier de type Premier Empire. Le jaune est ici couleur solaire, de lumière permettant la vie, de force maîtrisée et de sagesse. La seconde couleur, souvent révélatrice sur le personnage, est, dans ce cas, le bleu qui, par son caractère immatériel est associé au domaine spirituel et à la réflexion. Elle renvoie à l'immortalité et à la paix, mais aussi à un certain éloignement de la réalité matérielle. Ses attributs sont des "armes" (lance, sabre, pistolet) qui n'évoquent pas seulement des valeurs guerrières… mais sont également symboles de pouvoir ou de justice. La lance n'a, dans le Combat dit Lumeçon, aucune référence à l'Autorité politique. Symbole solaire (la pointe est d'ailleurs dorée au cours du Combat), elle est censée apporter la lumière dans le Dragon. Arme la plus spirituelle de Saint-Georges, elle échoue dans la réalisation de sa finalité puisqu'elle ne lui permet pas de "tuer" le Dragon. En fait, elle se brise à plusieurs reprise sur le "cuir" de l'animal. Quant au sabre, il est, dans le Lumeçon, un symbole d'autorité, de pouvoir, de puissance. Cette arme échouera également.

Saint-Georges doit donc passer à une arme plus récente (signe que ce Combat rituel n'a cessé d'évoluer au fil des siècles et de cette manière s'adapter régulièrement à chaque époque traversée), le pistolet. C'est le cas depuis le début du XIXe siècle.

Rôle et symbolique

Les saints terrassant (et non tuant !) un dragon appartiennent à la race des dieux solaires comme Apollon, Persée, Bellérophon, Michel et d'autres. Le dragon symbolisant l'Elément "mercuriel" de la Création, ces dieux solaires représentent son Elément "sulfureux". Or, pour que la Création soit, le Mercure doit être "fixé" par le Soufre. Cette fixation du Mercure terrestre par le principe céleste est symbolisée par la victoire du héros solaire. Cependant, le Mercure ne peut pas disparaître sinon la Création disparaîtrait. Il doit seulement être "mis à sa place", c'est-à-dire terrassé, c'est-à-dire "mis à la Terre". Si la lance de Saint-Georges est sans conteste un symbole phallique, le pistolet l'est plus encore. Si cette arme peut avoir une signification guerrière de destruction, son côté phallique la renvoye également au domaine sexuel. Comme le notent Jean Chevalier et Alain Gheerbrandt (Dictionnaire des Symboles, Laffont):

 "Ce n'est point la réalité physique du sexe, à vrai dire, qui intéresse la symbolique, c'est la signification dont le sexe est affecté dans l'imagination des peuples. (...) Le sexe indique non seulement la qualité de l'être (l'étant) mais également sa bipolarité et sa tension interne. Quant à l'union sexuelle, elle symbolisera recherche de l'unité, l'apaisement de la tension, la réalité plénière de l'être".

Remarquons que Saint-Georges utilise toutes ses armes avec ses gants (la main reste ainsi "pure", non souillée), ce qui implique une distance vis-à-vis de l'intentionnalité révélée par l'objet. Mais le port de gants continue à symboliser l'action et le pouvoir. Le fait d'enlever son gant droit (et le donnant au Chin-Chin protecteur) pour le troisième et dernier coup de pistolet, symbolise qu'il se "désarme", que "l'interlocuteur" n'a plus rien à craindre et que le personnage s'approprie entièrement l'arme. L'objet devient partie du personnage lui-même ... L'union et l'unité devient possible. C'est ce qui est appelé "la réconciliation des contraires." Au regard de ces considérations, on peut donc se demander ce qui se passe finalement après ce dernier coup de pistolet, entre saint Georges et le Dragon...

Pour "Saint-Georges" et le "Dragon", les couches de signification relèvent de ce qui coexiste au sein de chaque être humain et de ce que ce dernier "rencontre" inéluctablement dans la vie sociale.

Ces couches apparaissent comme les suivantes :

  • Saint-Georges > < Dragon
  • Continuité < > Evolution
  • Identité < > Altérité
  • Ordre < > Désordre
  • Conscient < > Inconscient

 

Ils ont incarné Saint-Georges

chevrons.png Mégalomartyr ou tueur de dragons?

chevrons Iconographie