Information

Le port du masque n'est plus obligatoire à Mons sauf exceptions. Retrouvez toutes les informations relatives aux mesures sanitaires dans notre dossier « Covid-19 »

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Un bilan touristique montois positif pour l'été 2021

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Un bilan touristique montois positif pour l'été 2021
Mons s’adapte au tourisme de l’ère Covid et maintient sa position de pôle touristique majeur en Wallonie.

Cette année encore, le tourisme en Belgique et partout ailleurs aura été lourdement impacté par la situation sanitaire et les restrictions imposées aux vacanciers afin de limiter la propagation du virus. Ce sont donc de nouvelles habitudes touristiques auxquelles la Ville de Mons à fait face, ainsi qu’a une météo peu clémente qui n’a pas facilité le contexte. Malgré tout, le bilan de visiteurs est stable par rapport à l’année passée. Mons maintient donc sa position dans la liste des pôles touristiques majeurs en Wallonie grâce aux investissements et aux efforts consentis par le Collège communal en matière de patrimoine, de développement muséal et hôtelier, de politique événementielle et de dynamisation du centre-ville.

La ville a pu compter sur des évènements forts comme les jardins éphémères ou encore l’exposition consacrée au travail d’Arne Quinze pour drainer du monde. Les balades à vélo ou encore les circuits guidés à la découverte de la cité ont également attiré les visiteurs locaux, nationaux et étrangers venus pour une escapade d’un journée ou de quelques jours. Les chiffres témoignent de la poursuite de la reprise, en douceur, du secteur touristique depuis son arrêt total en début de pandémie.

Ce sont donc des perspectives encourageantes pour les équipes de VisitMons qui doivent toutefois travailler avec une grande capacité d’adaptation compte tenue de la situation sanitaire en constante évolution.

Bilan du tourisme montois cet été

Concernant la provenance des visiteurs, elle reste sensiblement la même qu’en 2019 et en 2020. 87% de belges (dont plus de la moitié en provenance de Wallonie, suivi de 30% de Flamands et 7% de Bruxellois) pour 13% d’étrangers (dont plus de la moitié en provenance de France, suivi par les touristes allemands, hollandais et anglais). Par ailleurs, il est intéressant de noter qu’au vu du contexte sanitaire, de nombreux touristes ont préféré visiter Mons en famille ou entre amis plutôt qu’en groupes organisés, la situation actuelle modifiant intrinsèquement les habitudes constatées depuis lors.

L’Office du tourisme de Mons a accueilli (jusqu’au 22 août) plus de 6.000 visiteurs à son guichet, soit une baisse d’environ 22% par rapport à 2020. Cette baisse s’explique principalement par les nouvelles habitudes d’achat des visiteurs, qui préparent leur visite à Mons en amont, en achetant leurs tickets en ligne ou via le call center. Les chiffres du call center en témoignent puisque visitMons a enregistré plus de 1.800 appels cet été (soit une hausse de 62%).

La boutique de visitMons connaît également un essor important puisqu’on constate une nette progression des ventes, grâce à l’élargissement de la gamme des produits vendus, et au renouvellement annuel des produits, insufflant ainsi un nouveau dynamisme à la boutique.

Au niveau des activités choisies par les touristes, on constate que la location de vélos a rencontré un beau succès avec 191 vélos loués cet été à visitMons, soit une progression de plus de 50% par rapport à 2020. Grâce au développement et à l’extension du réseau points nœuds Vhello et de la campagne de communication autour du projet, le territoire de Mons devient progressivement incontournable dans le monde du tourisme à vélo dans la région.

Les visiteurs ont également testé les nombreux circuits guidés qui ont pu reprendre malgré la crise sanitaire. Ces visites, à destination des groupes, ont doublé par rapport à 2020 alors qu’elles n’étaient proposées, crise sanitaire oblige, qu’aux belges. Cela présage donc une relance importante pour les mois à venir si la situation sanitaire permet de proposer ces visites à tous les publics.

Outre des visites guidées à destination des groupes, visitMons et le Pôle Muséal ont mis en place des visites guidées pour les individuels afin de découvrir les trésors insoupçonnés du centre-ville de Mons et ses musées. Ces visites ont rencontré un tel succès qu’elles continueront à être proposées le reste de l’année.

Côté musée justement, ceux-ci n’ont pas désempli en juillet et en août puisqu’ils ont accueilli plus de 18.000 visiteurs. Les expositions temporaires comme My secret garden d’Arne Quinze au BAM, Mons au temps de Waudru à l’Artothèque, la Triennale de l’affiche politique au MMM ou l’exposition Le Beffroi : une incroyable restauration à la Salle Saint-Georges ont permis, en plus des musées, d’attirer toujours plus de visiteurs dans notre ville.

Du côté des établissements HORECA, une baisse moyenne de fréquentation de 25% à 35% est à enregistrer par rapport à la période estivale d’une année « normale » (type 2019). Bien entendu, cette baisse est également à imputer à la situation sanitaire actuelle tout comme la météo qui n’a pas joué en faveur des terrasses. Par ailleurs et contrairement à l’an passé, de manière générale, les restaurants travaillent mieux que les tavernes, ce qui s’explique notamment par un phénomène de récupération du public français soumis au PASS sanitaire. En moyenne, un taux de 40% de Français supplémentaires a été enregistré dans la clientèle des établissements horeca, permettant une « stabilité » toute relative au niveau du chiffre d’affaires. Ce phénomène a été encore amplifié par le décalage d’ouverture de l’horeca en France par rapport à la Belgique.

Enfin, pour ce qui est des hébergements à Mons, les hôtels ont enregistré cet été un taux de remplissage moyen d’environ 70%.

« Avec le covid, nous aurions pu faire le choix de restreindre toute la programmation de Destination Mons. Mais cette fois encore, nous avons préféré offrir de nombreux événements aux Montois qui n’ont pas eu la chance de partir. Malgré le contexte sanitaire et la météo, les résultats sont positifs » déclare Nicolas Martin. « Que ce soit les expositions, les jardins éphémères, les after work où les animations mises en place le week-end, sans oublier les Grands Huit dans les communes fusionnées, tout cela a contribué à rendre la ville plus attractive et à permettre aux commerçants de capter une clientèle qu’ils n’auraient peut-être pas pu servir en temps normal. Nous avons d’ailleurs mis un focus cette année sur le public flamand, avec plusieurs campagnes de notoriété qui ont largement porté leurs fruits, puisque pas moins d’un tiers des touristes belges qui ont visité Mons viennent du Nord du pays » poursuit le Bourgmestre. « Ces chiffres encourageants prouvent que les investissements consentis par le Collège amènent des résultats concrets, tout comme notre politique événementielle, qui permet d’animer la ville toute l’année, avec des activités dont la marque de fabrique est l’originalité, la qualité et le caractère familial. Bien que vous vivions une situation instable, nous gardons le cap sur notre objectif qui est de faire de Mons une destination majeure en Wallonie ».

Actions sur le document