Information

A Mons, le port du masque est obligatoire sur l'ensemble de la zone intramuros . Retrouvez toutes les informations relatives aux mesures sanitaires dans notre dossier « Covid-19 » !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

« Covid-19 » : Partage de l’espace public à l’heure du déconfinement

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / « Covid-19 » : Partage de l’espace public à l’heure du déconfinement

Alors que notre pays entre ce lundi dans une nouvelle étape du déconfinement avec la reprise des cours pour certains élèves et le retour au travail pour beaucoup de citoyens, le Coronavirus nous impose de repenser le partage de notre espace public ainsi que nos modes de déplacement. La Ville de Mons a voulu pour cela mettre en place une série de mesures qui permettront de respecter plus facilement les règles de distanciation qui seront de mise pour quelque temps encore et qui garantiront un maximum de sécurité pour les déplacements de chacun.

Les règles de distanciation sociale impliquent que les piétons ont besoin de plus d’espace, notamment devant les magasins où les files se forment sur la rue et les trottoirs. Il faut donc prévoir que chacun puisse attendre à bonne distance du client voisin. « L’ensemble de la zone intramuros du centre de Mons sera dès lors convertie en zone de rencontre. Celles-ci permettront aux piétons et aux cyclistes de circuler de manière prioritaire sur l’intégralité de la voirie, chaussée comprise, en limitant la vitesse de tous les véhicules à 20 km/h » annonce l’Echevine de la Mobilité, Charlotte De Jaer. Il existe déjà à Mons des rues qui sont règlementées comme tel (ex : rue des Marcottes).

Il est très probable que la plupart d’entre nous devions également repenser nos modes de déplacement dans les jours et semaines à venir. Malgré le maintien du télétravail, beaucoup vont en effet reprendre la route. L’usage des transports en commun sera fortement conditionné par le respect des règles de distanciation, les places dans les bus et les trains resteront limitées.

Pour l’Echevine, il faut donc offrir des alternatives aux Montois : « Dans de nombreuses villes en Belgique et ailleurs dans le monde, des pistes cyclables temporaires ont été rapidement mises en place pour réduire la discontinuité cyclable et permettre à de nouveaux usagers d’utiliser le vélo avec plus de sécurité en cette période particulière. Nous souhaitons nous inscrire dans la même démarche ». Concrètement, les services de la Ville vont dans les prochains jours travailler de concert avec le SPW à la mise en place de pistes cyclables sur des voiries essentielles de notre maillage urbain (ex : piste bi-directionnelle continue sur l’ensemble de la Grande Voirie et ses accès) et étudier la faisabilité de ce type de dispositif sur des axes tels que la N51 ou la route de Wallonie. Les travaux tant attendus de la route Industrielle vont, quant à eux, pouvoir débuter courant juin.

Dans le même temps, un travail de sécurisation par la réduction de la vitesse sera nécessaire : outre le passage à une zone à 20km/h dans l’intramuros, la volonté est de réduire les vitesses sur les itinéraires cyclables où il n’existe pas d’infrastructures.

Ce travail de sécurisation sera également fait en concertation avec la Province du Hainaut sur le réseau Points Nœuds dans lequel Mons s’est beaucoup investi ces dernières années. Le cyclotourisme aura très certainement du succès durant l’été et le souhait est de faire de notre ville une destination touristique de premier plan durant les vacances. Pour rendre ce réseau plus attractif, il faut le sécuriser d’avantage.

Autre mode de déplacement qui sera plus que recommandé dans les semaines et mois à venir : la marche à pied qui permet de nous déplacer sans prendre de risque de contamination. Une récente étude menée par l’asbl Tous à Pieds a permis de souligner que tout le périmètre de l’intramuros à Mons peut être parcouru en une dizaine de minutes à pied (voir carte en fichier joint) à partir de la Grand Place. De plus, celui-ci sera, comme annoncé plus haut, converti en zone de rencontre, c’est-à-dire que le piéton y sera prioritaire.

Actions sur le document