Information

A Mons, le port du masque est obligatoire sur l'ensemble de la zone intramuros . Retrouvez toutes les informations relatives aux mesures sanitaires dans notre dossier « Covid-19 » !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Non à l’implantation de panneaux photovoltaïques à Nimy

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Non à l’implantation de panneaux photovoltaïques à Nimy
La Ville de Mons remet un avis défavorable sur l’implantation de plus de 41.000 panneaux photovoltaïques à Nimy

Le Collège communal de la Ville de Mons a décidé de remettre un avis négatif sur le projet d’implantation de 41.508 panneaux photovoltaïques ainsi que ses cabines associées entre Nimy et Maisières. Ce refus est motivé principalement par des critères environnementaux et de mobilité mais surtout par l’inadéquation du projet dans la parcelle ambitionnée. En effet, celle-ci est aujourd’hui une belle zone arborée (prairie), située dans un cadre de qualité, proche du parc du Château Beck.

Plus précisément :

  • La demande est introduite sous forme d’un permis d’urbanisme et non d’un permis unique qui aurait permis des études plus complètes.
  • Il s’agit d’un paysage remarquable et très visible qui serait mis en péril par l’installation d’un nombre si important de panneaux solaires.
  • Le projet prévoit l’abattage d’arbres et n’envisage pas de le compenser, un impact négatif sur la biodiversité et la faune est donc à craindre
  • Les travaux prévus dureront 8 mois et auront un impact considérable (plus d’une centaine de semiremorques en circulation) sur la mobilité d’une partie de l’autoroute menant vers Bruxelles, déjà fortement embouteillé en raison des travaux qui s’y déroulent actuellement.
  • Le terrain envisagé est en Zacc, ce qui gèlerait son développement.

« Nous avons déjà refusé un projet similaire mais deux fois plus petit il y a quelques semaines à Obourg et Saint-Denis. Encore une fois, le principal problème qui se pose est la nature du projet qui n’est pas adaptée à la zone ciblée. Nous encourageons le développement de sources d’énergies alternatives mais jamais au détriment de nos villages et de leurs paysages caractéristiques » déclare l’Echevin de l’Urbanisme Maxime Pourtois.

S’agissant d’un permis région Wallonne, la Ville de Mons ne remet qu’un avis dans le cadre de la procédure, le dernier mot appartenant à l’autorité régionale.

La Ville de Mons reste cependant très attentive aux développements similaires qui seraient envisagés par des développeurs privés sur le territoire.

Actions sur le document