Information

A Mons, le port du masque est obligatoire sur l'ensemble de la zone intramuros . Retrouvez toutes les informations relatives aux mesures sanitaires dans notre dossier « Covid-19 » !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Non-Ducasse 2021 : un bilan positif dans une belle ambiance typiquement montoise

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Non-Ducasse 2021 : un bilan positif dans une belle ambiance typiquement montoise
Résultats exceptionnels : on ne peut que saluer le comportement des Montois et l’esprit de coopération qui a régné entre les établissements HORECA et les équipes de police.

Ce week-end de la Trinité était très particulier pour les Montois : les traditionnelles festivités de la Ducasse n’ont en effet pas eu lieu comme de coutume. La pandémie que nous connaissons depuis plus d’un an ne permettait pas à notre tradition de battre son plein et de partager ensemble cette grande liesse populaire si chère au cœur de tous les Montois.   

Néanmoins, compte tenu de la météo et de l’attachement viscéral des Montois à leur Ducasse, il était évident que de nombreuses personnes allaient se rendre en ville durant tout le week-end.  

Pour rappel, les mesures gouvernementales n’empêchent évidemment personne de venir se promener en famille ou entre amis en ville, et un filtrage de l’accès au centre-ville n’est bien entendu pas envisageable, compte tenu du nombre d’habitants et des 700 commerces que compte l’intra-muros.    

Pour les autorités communales, compte tenu de la pandémie et des mesures gouvernementales en vigueur, les enjeux majeurs étaient les suivants :  

  • Eviter des débordements et les affrontements lors de la fermeture des établissements HORECA à 22h, comme cela a été constaté dans d’autres villes du pays ;  
  • Eviter les actes de violence et les atteintes à l’intégrité physique en raison d’une trop grande consommation d’alcool, comme cela pouvait être redouté, compte tenu de la fréquentation très élevée des établissements HORECA et de la météo ensoleillée.   

Pour appréhender ces enjeux et ce week-end particulier pour Mons, la police et les autorités communales avaient noué une collaboration étroite avec les tenanciers d’établissements et mis en œuvre une approche préventive importante. Anticipant une fréquentation très élevée du centre-ville ce week-end, le Bourgmestre avait par ailleurs lancé un appel au bon sens et au pragmatisme des Montois.  

Au terme de ce week-end, tant la Ville que la police tirent un bilan très positif : les Montois ont montré leur sens des responsabilités, et ont profité de ce week-end sans excès.   

Le premier constat que l’on peut tirer est que la grande majorité des gens venus en ville ce week-end était constituée de Montois. Cela a probablement joué un rôle important dans l’absence de débordements et de faits problématiques.    

Le deuxième constat est qu’aucun incident majeur n’est venu perturber ce week-end, malgré la fréquentation très importante : malgré une forte présence policière sur le terrain, aucun fait n’a justifié d’arrestation judiciaire, aucune atteinte aux personnes n’est à déplorer, et seules 10 arrestations administratives ont été menées, soit un chiffre équivalent à un vendredi normal à Mons.  

Le troisième constat est l’excellente coopération des tenanciers d’établissements HORECA, notamment lors des fermetures à 22h, qui constitue toujours un moment sensible. Sur l’ensemble du centre-ville, seuls deux établissements n’ont pas strictement respecté les règles.  

Ces résultats sont assez exceptionnels. Compte tenu de la nature particulière de ce week-end, de l’affluence très élevée, du retour du beau temps après un mois de météo pluvieuse et de la potentielle consommation d’alcool, cumulée aux règles gouvernementales qui imposaient une fermeture des établissements à 22h, on ne peut que saluer le comportement des Montois et l’esprit de coopération qui a régné entre les établissements HORECA et les équipes de police.    

Il faut noter que l’interdiction de vente d’alcool à emporter en centre-ville, décidée par le Bourgmestre pour les journées de samedi et dimanche, a eu des effets très positifs : les tentatives de vente à emporter constatées vendredi soir ont en effet démontré qu’il était essentiel de juguler ce phénomène pour éviter tout débordement.  

Bien entendu, la police a constaté des comportements non conformes aux règles fixées par le Gouvernement en matière de distanciation sociale et de port du masque, dans certains lieux plus ciblés. Des rappels à l’ordre ont été effectués très régulièrement par les équipes de policiers présents sur place, et étaient généralement bien accueillis.   

Par ailleurs, plusieurs photos et vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux. Un feu de Bengale allumé dimanche après-midi durant un court instant a pu donner une image de désordre. Il s’agissait pourtant là d’un événement limité à quelques minutes. Bien sûr, il a également été constaté que les clients des cafés se levaient et chantaient lors du passage de fanfares privées (et non mandatées par la Ville, bien entendu). La police a été bienveillante et a fait preuve de pragmatisme pour ces quelques minutes où l’esprit montois était bien présent. 

La philosophie des forces de police a été, durant tout le week-end, d’éviter de générer elles-mêmes des troubles de l’ordre public plus importants et ainsi apporter une réponse disproportionnée par rapport aux faits constatés. 

Au final, le bilan sécuritaire est donc excellent, compte tenu des enjeux et du nombre de personnes présentes. Tant le Bourgmestre Nicolas Martin que le chef de corps Jean-Hubert Nicolay s’en réjouissent, et tiennent à remercier les équipes de police mobilisées, tout comme les responsables d’établissements HORECA et la population pour leur coopération. 

Actions sur le document