Information

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes ces informations dans notre dossier « Covid-19 » !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Waux-Hall : premier curage des étangs en 30 ans

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Waux-Hall : premier curage des étangs en 30 ans

Le Collège communal avance dans la réhabilitation du parc du Waux-Hall : un curage des étangs sera effectué pour la première fois depuis 30 ans

Le Collège communal montois avance dans l’un de ses engagements de mandature : la réhabilitation du parc du Waux Hall va en effet se poursuivre. Après avoir procédé au renouvellement des grilles de protection qui entourent le célèbre parc montois et après avoir fait nettoyer les statues, c’est cette fois le curage des étangs, situés au cœur de ce poumon vert historique de la ville, qui sera mené à bien. La dernière opération visant à nettoyer les étangs en profondeur date d’il y a presque 30 ans, en 1991. Il s’agit en effet d’un investissement important.

Le Collège montois avait annoncé en début de mandature sa volonté de redonner ses lettres de noblesse à ce parc particulièrement cher au cœur des Montois.

Dès son entrée en fonction, le nouveau Collège a ainsi procédé au renouvellement des grilles permettant d’enfin sécuriser le site, ainsi qu’à un nettoyage des magnifiques statues qui agrémentent les lieux.

Mais les autorités montoises se sont fixé pour objectif de faire renaitre le Waux-Hall au moyen d’un vaste plan de réhabilitation.

Avant de procéder aux importants travaux de stabilisation du bâtiment central et à sa rénovation, la Ville va mettre en œuvre une vaste opération de curage des étangs.

Le but poursuivi est non seulement de redonner ses lettres de noblesse au site, mais également de renforcer sa biodiversité.

« Le Parc du Waux-Hall est un lieu de détente et de promenade accessible à tous. Il est important que cet espace vert remarquable situé aux portes de la ville puisse retrouver sa juste place dans le vie des montois » déclare l’Echevin des travaux Stéphane Bernard.

L’opération, qui représente un budget conséquent de 500.000€, est financée grâce aux subsides wallons que le nouveau Collège communal avait obtenu dès son installation, dans le cadre du Programme de Développement Urbain (PDU).

Pour rappel, la Ville avait déposé une série de demandes de subsides importants auprès de la Région Wallonne afin de mettre en œuvre plusieurs engagements forts de la législature.

Pour le Bourgmestre Nicolas Martin, « le Waux-Hall est un lieu de promenade très apprécié de la population. Il nous semblait donc important que la Ville puisse y investir pour lui rendre ses lettres de noblesse. Je suis certain que les Montois apprécieront le travail réalisé. Après avoir procédé à la rénovation des statues et à la sécurisation du site l’an dernier, le Collège avance donc avec une nouvelle étape. Notre objectif reste de finaliser les travaux du bâtiment central avant la fin de la mandature ».

Au total, ce sont pas moins de 9,4 millions d’euros que la cité du Doudou a décroché et qui s’organisent en trois volets : le redéploiement économique avec la revitalisation des axes commerciaux de Mons et Jemappes, la lutte contre les incivilités et l’insécurité et enfin, l’amélioration du cadre de vie avec la réhabilitation du Waux-Hall et du Parc de Jemappes.

Afin de rendre la ville plus accueillante, le Collège a estimé fondamental d’offrir un réseau attractif d’espaces publics arborés afin d’apporter une réponse efficace pour lutter contre les îlots de chaleur et favoriser la biodiversité.

L’exécutif montois entend également mettre la priorité sur la réfection des squares Roosevelt, Saint Germain et du Parc de Ghlin via des aménagements de sécurisation, de stabilité, de mise en conformité, des plantations, du mobilier, des espaces pour chiens,…

Le Collège favorisera également les projets urbanistiques ou les arbres et espaces verts seront prédominants afin qu’ils contribuent au maillage écologique du territoir

Actions sur le document