Information

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes ces informations dans notre dossier « Covid-19 » !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Service des Archives

Vous êtes ici : Accueil / Vivre à Mons / Santé / Covid-19 / Mémoire de confinement / Service des Archives

Le Service

Le service des Archives conserve, inventorie et valorise les archives administratives de la Ville de Mons (depuis 1977), de ses entités (avant 1976) et des organisations para-communales. Par ailleurs, il gère également des fonds d’archives privés, données à la Ville par différentes personnes ou associations.

Le service a donc à sa charge la constitution et la conservation de la mémoire passée et présente pour les générations futures. Dans ce cadre, le service a décidé d’initier le projet « Mémoire de Confinement » et d’y ajouter l’ensemble des services désireux de s’y intégrer, sur l’une ou l’autre thématique qui leur serait propre. Enfin, les Archives de la Ville sont également un relai privilégié pour la diffusion des initiatives citoyennes montoises sur la plateforme « Archives de Quarantaine » (AQA). Cette plateforme, créée par des archivistes, a pour vocation de recenser et valoriser les initiatives citoyennes en lien avec la crise du coronavirus et offre également des conseils pour la gestion des archives du Covid-19.

Votre témoignage peut avoir différentes formes : échange de messages sous divers formats entre vous, votre famille, vos amis ; tenue d’un journal ; mise à jour régulière d’un site, blog ou réseau social ; notes de services envoyées au sein de votre entreprise ; lettres d’information d’une ASBL ; films ; photographies ; etc.

Thématiques abordées

Vie quotidienne et économie

Nous le savons tous, la crise actuelle nous force à nous adapter. Cette adaptation mérite d’être documentée, quel que soit votre situation : citoyens, travailleurs, gestionnaires d’entreprise, indépendants, membres d’une ASBL… Autant de vécus différents, dans les sphères privées et publiques.

Vous pouvez donc témoigner librement des modifications de la vie économique (conditions de travail, télétravail, gestion du ménage, etc.), de la vie dans votre ménage (garde des enfants, études, difficultés de vie, etc.) ou de votre ressenti face à la situation (journal personnel, dessins, peintures, …). Faîtes-nous parvenir vos contributions à l'adresse bWVtb2lyZS5jb25maW5lbWVudEB2aWxsZS5tb25zLmJl.

Espace public et traces éphémères

L’influence du confinement ne se limite bien entendu pas à la modification de nos vies personnelles ou économiques mais également sur l’espace public… désormais vide ! Dans ce cadre, de nombreux citoyens, lors de leur activité sportive, prennent en photographie leurs rues, parcs, quartiers et immortalises ce « vide » actuel : autant de traces que les archives désirent également conserver.

Mais l’espace public n’est pas autant entièrement vide : tout comme dans d’autres crises, des citoyens décident de diffuser leur hommage sous une forme plus éphémère. Quantité de ces témoignages seront perdus aux premières intempéries : applaudissement pour les services de soin, dessins à la craie, affiches placardées pour l’occasion, etc.

Vous en avez photographiés ou filmés ? N’hésitez pas non plus à nous en faire part ! Faîtes-nous parvenir vos contributions à l'adresse bWVtb2lyZS5jb25maW5lbWVudEB2aWxsZS5tb25zLmJl.

Enregistrement du web

Dans un but archivistique, historique et scientifique, le service des archives travaille déjà actuellement à la récolte des traces publiques laissées sur internet et les réseaux sociaux. Le but de ces enregistrements est de constituer une base documentaire pour les générations futures, pour étudier notre société. Ces enregistrements se limitent actuellement aux pages publiques, qu’il s’agisse de celles d’autorités publiques, d’ASBL en lien avec la Ville de Mons ou d’initiatives citoyennes. Ces enregistrements ne sont, bien entendu, pas destinés à être rediffusé sans vergogne : leur diffusion ne se fera que dans un avenir plus ou moins lointain ou dans le cadre d’une recherche sociologique.

Vous témoignez en privé de votre vécu sur un réseau social ? Vous êtes gestionnaire d’un site internet ou d’une page d’un réseau social ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous : vous pourrez, notamment, donner votre autorisation d’enregistrer votre initiative pour la postérité. Faîtes-nous parvenir vos contributions à l'adresse bWVtb2lyZS5jb25maW5lbWVudEB2aWxsZS5tb25zLmJl.

Actions sur le document