Information

A Mons, le port du masque est obligatoire sur l'ensemble de la zone intramuros . Retrouvez toutes les informations relatives aux mesures sanitaires dans notre dossier « Covid-19 » !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Un nouvel écosystème de santé et de bien-être pour Mons-Borinage

Vous êtes ici : Accueil / Vivre à Mons / Social / CPAS de la ville de Mons / Actualités / Un nouvel écosystème de santé et de bien-être pour Mons-Borinage
Ce transfert de services permettra au CHUPMB et au CPAS d’élargir les services rendus à la population.

Communiqué de presse du CHU Ambroise Paré

Depuis le vendredi 1er janvier 2021, les crèches, les maisons de repos, la résidence-services, l’habitat communautaire pour seniors, le service d’aide à domicile ACASA et Télé-Assistance font officiellement partie de l’intercommunale du Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage (CHUPMB).

« L’intégration de ces services au sein de nos structures va renforcer notre mission en contribuant à la santé globale de la population de Mons-Borinage par le développement de divers soins et services hospitaliers et extrahospitaliers. Nous pourrons désormais accompagner patients et familles pendant l’ensemble de leurs parcours de soins en assurant la coordination de ces derniers pour davantage d’efficacité et de disponibilité » explique Marc Barvais, Président de l’intercommunale.

Ce transfert permettra au CPAS de Mons de se focaliser sur ses missions premières que sont l’insertion sociale, l’insertion socioprofessionnelle, l’accompagnement social, la cohésion sociale sur le territoire, l’accueil de l’enfance en difficulté et le logement d’urgence et de transit.

« La reprise de ces services permettra au CPAS de disposer de moyens complémentaires afin d’approfondir et développer de nouvelles filières d’insertion socioprofessionnelle, de rénover et d’étendre la Cité de l’Enfance, les maisons de quartier ou encore le parc de logement de transit et d’urgence. Ces services répondent à des besoins de plus en plus présents au sein de la population et il est de notre responsabilité d’y faire face » indique Marie Meunier, Présidente du CPAS de Mons.

« C’est une réforme complète et durable de la politique sociale menée par la Ville de Mons qui constitue un pas important afin d’offrir de meilleurs services à l’ensemble de la population de notre région » ajoute le Bourgmestre Nicolas Martin. « En effet, grâce à l’assise financière du groupe, la prise en charge des patients/bénéficiaires sera encore plus complète et adaptée à chaque cas particulier. Pour Mons et sa région, ce transfert offre également des perspectives pour développer de nouveaux projets de crèches et de maisons de repos que la Ville et le CPAS n’auraient pas nécessairement pu mener eux-mêmes. C’est donc une opération positive pour toutes les parties prenantes et, surtout, pour la population de Mons-Borinage ».

Pôles senior et de la petite enfance renforcés

Malgré l’ouverture de nouvelles places d’accueil en crèche sur le site de Bouzanton en août dernier, il en manque toujours pour pleinement satisfaire le besoin des parents de notre région.

« Grâce à la mutualisation de la crèche du CHUPMB et des 5 du CPAS, nous proposerons aux familles des heures d’ouverture élargies et des projets pédagogiques variés. Nous espérons ainsi que chacun puisse y trouver, en fonction de sa situation, une offre de qualité à proximité de son lieu de travail ou de son domicile. Le but est aussi d’augmenter le nombre de places disponibles dans les années à venir » souligne Marc Barvais.

Le vieillissement de la population et la prise en charge des seniors représentent un enjeu majeur pour notre région. « Grâce à l’intégration de ces nouvelles structures, les liens entre hôpitaux, maisons de repos, services d’aide et de soins à domicile seront renforcés et assureront les besoins spécifiques de cette population. Notre objectif est de développer encore davantage ces activités afin de proposer un plus grand nombre de places d’accueil et ainsi créer un pôle public fort d’hébergement des personnes âgées » précise Anna-Maria Livolsi, Directrice du développement extrahospitalier de l’intercommunale.

La crise sanitaire a déjà donné lieu à de fortes collaborations entre le CHU Ambroise Paré et les maisons de repos et de soins. Ces dernières, durement touchées pendant la pandémie ont pu bénéficier d’un soutien matériel et de l’intervention des équipes d’hygiène ou de frottis. Aujourd’hui, c’est aussi l’hôpital public qui assure la fonction de HUB logistique en stockant et en garantissant l’intégrité des vaccins contre la Covid-19 étant destinés aux maisons de repos de Mons et du Borinage. « Les conseils prodigués ont permis au personnel des MRS de mieux appréhender la situation et d’organiser le quotidien de nos usagers en leur assurant un maximum de sécurité. L’actualité nous aura démontré la nécessité et le bien-fondé de notre décision de transférer ces établissements à l’intercommunale » commente Marie Meunier, Présidente du CPAS.

Développement des aides et services à domicile

L’avenir des soins de santé réside aussi dans la capacité des hôpitaux à développer une offre permettant les prises en charge au domicile des patients. Les séjours hospitaliers étant de plus en plus courts, il est capital de développer un système de support et de suivi pour la population afin de garantir la meilleure continuité des soins.

« Le développement de ces services est essentiel mais le cadre budgétaire régional et les limites territoriales imposés au CPAS restreignent son déploiement. Nous ne pouvions donc pas accroître notre offre malgré le résultat financier en amélioration de cette activité » explique Marie Meunier.

Au sein de l’intercommunale, ACASA (repas à domicile, aides ménagères sociales, aides familiales) pourra offrir ses services à la population de l’ensemble du territoire de Mons et des nombreuses communes boraines qui y sont affiliées (Frameries, Colfontaine, Boussu, Quevy, Quaregnon, Saint-Ghislain) ainsi qu’à Jurbise. À terme, cet élargissement permettra de créer de nombreux emplois. Enfin, l’asbl Télé-Assistance complète les aides à domicile disponibles dans cette offre en assurant 24 heures sur 24 une aide rapide et efficace à toutes les situations d'urgence que ce soit au domicile ou à l’extérieur, lors des activités quotidiennes.

« Le transfert de ces structures nous permettra de consolider nos missions respectives et de développer de nouvelles opportunités en matière de santé et bien-être afin de toujours mieux répondre aux attentes des citoyens de Mons et du Borinage » déclarent conjointement Marie Meunier et Marc Barvais.

Quelques chiffres

  • 2 maisons de repos (Bonne Maison de Bouzanton et Résidence du Bois d’Havré)
  • 301 places
  • 1 résidence-services
  • 25 places
  • 1 habitat communautaire
  • 6 places
  • 5 crèches (Nid douillet, Cité P’tit, Bébé Lune, crèche de Mons et crèche de Jemappes)
  • 211 places
  • 1 centre de coordination de soins et d’aides à domicile (ACASA)
  • Plus de 500 collaborateurs
Actions sur le document