Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

I.S.P. : Insertion Socio-Professionnelle

Vous êtes ici : Accueil / Vivre à Mons / Social / CPAS de la ville de Mons / Services / Emploi et formation / Insertion professionnelle

Notre service d’insertion socio-professionnelle a comme objectif d’accueillir, de guider et d’accompagner les bénéficiaires prêts à s'investir activement dans leur projet d'insertion professionnelle.

Ce service est composé de plusieurs assistantes sociales qui ont pour mission d'aider à affronter les freins qui se dressent devant les bénéficiaires. Armées de leur expérience et d'outils, elles pourront également compter sur la collaboration de divers partenaires : les assistantes sociales de l'Aide générale, d'autres services du Cpas de Mons, des structures de (pré)formations et des employeurs potentiels.

Il propose au bénéficiaire un parcours systémique et s’inscrit dans le cadre du Projet Individualisé d’Insertion Sociale (PIIS) que le bénéficiaire signe avec son assistante sociale de l’Aide générale.

Concrètement, la personne est orientée vers ce service par son assistante sociale de l’Aide générale. Ensuite, elle est accueillie par la cellule Accroche/Orientation pour des entretiens individuels. Selon sa situation, le bénéficiaire est orienté par la suite vers les autres cellules : la cellule PAI (Parcours Action Insertion), la cellule Formation, la cellule « En route vers l’emploi » et la cellule des suivis Art. 60 ou 61.

Un accompagnement individualisé se poursuit durant toute la durée du contrat de travail ou de la formation

Un accompagnement par étapes :

  • La Cellule Accroche/Bilan/Orientation

A pour objectif d’effectuer une rapide analyse globale de la situation afin de diriger la personne vers l’aide la plus adaptée.

A travers les entretiens individuels et les documents fournis par le bénéficiaire, l’assistante sociale analysera la situation globale. C’est avec la personne que l’assistante sociale déterminera le chemin à suivre afin de l’orienter dans la prochaine cellule qui répondra à ses besoins, ses freins et ses compétences.

  • La Cellule PAI (Parcours Action Insertion)

Permet à la personne de comprendre et de s’approprier sa problématique afin de s’outiller au mieux sur le marché de l’emploi.

Une barrière de la langue ? Une difficulté juridique ? Une absence du permis de conduire ou d’une solution de garde ? Etc.

Les assistantes sociales de cette cellule mettent tout en œuvre pour analyser la nature du frein de la personne et lui proposent des pistes de solutions.

  • La Cellule Formation/Ateliers

A pour finalité d’aider la personne à se former, acquérir des compétences et être prête à se lancer vers l’emploi !

Une reprise d’études ? Une formation qualifiante ? Une formation par le travail ou un atelier pour un petit coup de pouce ?

Les assistantes sociales de cette cellule sont là pour proposer aux bénéficiaires des ateliers de groupes (atelier mobilité, atelier sensibilisation et remobilisation, remédiation possible) et de les accompagner dans leur projet de formation.

  • La Cellule « En route vers l’emploi » Art 60/61

Encore quelques démarches au seuil de l’emploi.

    -  Un entretien de préselection afin de rencontrer la personne ;

    -  Un entretien d’embauche avec un employeur potentiel ;

    -  L’annonce officielle de l’obtention du poste.

Les agents de cette cellule préparent au mieux la personne aux dernières démarches qui précèdent l’emploi. C’est le moment pour celle-ci de poser des questions sur l’entretien d’embauche, le type de poste et le contrat art 60 ou 61*.

C’est également l’occasion pour les agents de faire connaissance avec la personne afin de déterminer au mieux si elle répond au profil de poste.

*Quel contrat pour quel job ?

Personnes de contact :

  • VOLET A61 :

Bouchra Benkhattou : Ym91Y2hyYS5iZW5raGF0dG91QGNwYXMubW9ucy5iZQ== -- +3265/41 23 14

STRUCTURES PRIVEES, HORECA, BATIMENT, SERVICES, COMMERCES, INDEPENDANTS…

  • VOLET A60 :

Dusanka Grcic : ZHVzYW5rYS5ncmNpY0BjcGFzLm1vbnMuYmU= -- +3265/40 86 39

VILLE DE MONS, SECTEUR NON MARCHAND, ASBL, ECONOMIE SOCIALE, AUTRES SERVICES PUBLICS (provinces, Etablissements d’enseignements...)

Giovanna Leto : Z2lvdmFubmEubGV0b0BjcGFzLm1vbnMuYmU= -- +3265/41 23 11

CPAS DE MONS, SECTEUR NON MARCHAND, ECONOMIE SOCIALE, AUTRES SERVICES PUBLICS (UMONS, TRIBUNAL …)

  • DEMARCHAGE/PROSPECTION nouveaux partenaires A61/60

Demysheva Svetlana : c3ZldGxhbmEuZGVteXNoZXZhQGNwYXMubW9ucy5iZQ== -- +3265/40 84 21

Quelle différence entre les deux types de contrats (Art 60 ou 61) ?

       -      Article 60

Plutôt favorable aux entreprises d’économie sociale, aux entreprises publiques et au secteur non marchand. Ce contrat désigne le CPAS comme employeur du travailleur.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur la mise à disposition, contactez Madame Grcic ou Madame Leto (voir coordonnées ci-dessus) 

       -      Article 61

Favorable au secteur privé, à l’HoReCa et à la construction. Le contrat est directement réalisé entre le travailleur et l’employeur.

Le CPAS a pour mission d’allouer une prime tutorale à l’employeur qui décide d’engager un bénéficiaire. D’autres aides à l’embauche existent et peuvent être combinées.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur ce contrat ainsi que les modalités, contactez Madame Benkhattou (voir coordonnées ci-dessus).

  • La Cellule Art 60 et 61.

Dernière étape du processus !

    -  Un entretien préparatoire à l’emploi ;

    -  Un suivi social et un accompagnement durant le contrat de travail ;

    -  Des évaluations des compétences pour favoriser l’apprentissage.

Lors d’un entretien individuel, les assistantes sociales de cette cellule s’assurent que la personne ait bien compris toutes les informations en lien avec le contrat de travail. Elle l’aide et la soutienne tout au long du contrat.

Pour s’assurer que tout se passe bien sur le lieu de travail, les assistantes se déplacent pour effectuer des évaluations. Une opportunité pour la personne de faire part de ses questions, inquiétudes et remarques.

Orientation vers le Service Pro Action (collaboration et actions conjointes CPAS/FOREM) :

Le contrat art 60/61 s’achève, ainsi que le parcours au sein du service d’insertion. Afin de préparer la suite au mieux, 3 mois avant la fin du contrat, Pro Action vous proposera un accompagnement individualisé... Le but étant de faciliter la transition entre la fin du contrat et l’inscription au chômage ou la suite du parcours professionnel du bénéficiaire au sein de la structure dans laquelle il a pu évoluer.

L'action menée vise donc l’information, l’accompagnement et l’insertion socioprofessionnelle de personnes fortement éloignées de l’emploi.

Notre objectif est de permettre au plus grand nombre de bénéficiaires d’accéder au marché du travail et/ou de la formation, d’augmenter le taux d’insertion et le maintien dans l’emploi des publics qui cumulent des difficultés (sociales, culturelles et/ou de qualification) par : un accompagnement soutenu et intensif vers et dans l’emploi ; le diagnostic de leurs besoins et la détermination d’un projet professionnel ; la mise en œuvre d’une stratégie d’approche efficiente du marché de l’emploi ; l’acquisition d’expérience professionnelle ; l’organisation de services de proximité et leur coordination ; la mise en œuvre de méthodes d’accompagnement adaptées ; la rupture de la spirale de l’échec.

Description : 

1) Le service "Proaction" vise l’information, l’accompagnement, le suivi et l’insertion socioprofessionnelle de personnes fortement éloignées de l’emploi, bénéficiaires du revenu d’intégration et émargeant à l'un des 11 CPAS de la région de Mons-Borinage et qui s’engagent dans un processus de recherche d’emploi. La guidance et l’accompagnement se font sous forme de plans d’accompagnement individuels et individualisés qui tiennent compte de l’identification des besoins du public.

2) Une logique de prise en charge de ces publics s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement individualisé des demandeurs d’emploi mis en œuvre par le Forem et c’est ainsi que Proaction assure l'accompagnement spécifique des publics éloignés de l’emploi, parfois en raison d’un problème de santé physique ou mentale, le plus souvent en raison d’une combinaison de motifs (éléments de contexte de la personne tels que la trajectoire personnelle, la situation familiale, la situation financière, le logement, des problèmes de socialisation/mobilisation/mobilité, un parcours scolaire et/ou une expérience professionnelle non valorisables, des facteurs physiques et mentaux).

 

Toutes ces actions sont possibles grâce au soutien du FSE.

 

En résumé : 

Actions sur le document